Les projets en cours

Interactions entre zones aquatiques et riveraines (RestaurE)

Interactions entre zones aquatiques et riveraines (RestaurE)

Le projet « interaction entre zones aquatiques et riveraines » (RESTAURE) étudie le rétablissement du fonctionnement des écosystèmes de la Sélune (résilience) en considérant les interactions entre la morphologie du fleuve, la recolonisation de l’eau et des berges par la végétation et par les espèces d’invertébrés aquatiques et terrestres.

Découvrir

Reconfiguration des collectifs et projet de territoire

Le projet « Reconfiguration des collectifs et projet de territoire » suit la façon dont les citoyens, élus locaux et autres groupes nationaux et internationaux se mobilisent et se réapproprient le territoire de la vallée de la Sélune avec l’effacement des barrages et la remise en continuité de la vallée. Il compare le cas de la Sélune à d’autres cas similaires dans le monde.

Découvrir
Traits d’histoire de vie des espèces thalassotoques

Traits d’histoire de vie des espèces thalassotoques

Le projet « Traits d’histoire de vie des espèces thalassotoques » étudie les traits d’histoire de vie de l’anguille et du flet, deux espèces migratrices qui vivent en rivière et se reproduisent en mer, avant la remise en continuité de la Sélune, afin d’anticiper ses effets par la suite.

Découvrir

Flux hyporhéiques, échanges nappes-rivières (LEARN)

Le projet « Flux hyporhéiques, échanges nappes-rivières » (LEARN) a pour objectif de comprendre comment les échanges entre la nappe souterraine et l’eau de la vallée de la Sélune s’opèrent afin de prévenir les changements physiques, chimiques et biologiques que la remise en continuité va engendrer sur la qualité de l’eau de la Sélune.

Découvrir
Flux hyporhéiques, échanges nappes-rivières (LEARN)

Rôle des espèces ingénieures dans la restauration des habitats

Le projet « Rôle des espèces ingénieures dans la restauration des habitats » étudie le rôle de deux espèces de poissons migrateurs, la lamproie et le saumon, sur la mobilité des sédiments et la morphologie du cours d’eau dans leurs zones de reproduction. Comprendre le rôle de ces espèces est important pour suivre la restauration et la renaturation de la vallée de la Sélune après sa remise en continuité et le retour des grands migrateurs.

Découvrir

Utilisation des habitats par les poissons migrateurs

Le projet « Utilisation des habitats par les poissons migrateurs » a pour ambition de mettre en place des méthodes qui permettront de suivre le retour des poissons migrateurs emblématiques tels que le saumon ou l’anguille dans la vallée de la Sélune après sa remise en continuité.

Découvrir
Prédation des espèces migratrices par les silures

Prédation des espèces migratrices par les silures

Le projet “Prédation des espèces migratrices par les silures” évalue la pression de prédation des espèces de poissons migrateurs par les juvéniles de silures sur la Sélune et d’autres systèmes en France.

Découvrir